Mon ange, Mon cœur … Aujourd’hui devait être un jour très important pour toi, pour nous tous … Tu aurais 18 ans ! Tu n’es pas là pour les fêter avec nous, avec tes amis … La chanson de Dalida «  il venait d’avoir 18 ans » tourne dans ma tête avec déchirement …

Mon cœur saigne, mon cœur pleure tous les jours, mais aujourd’hui encore plus. La douleur de t’avoir perdu est incessante, nous essayons de faire face, de tenir le coup, toujours pour toi et pour Fanny, à qui tu manques terriblement. Je suis certaine que de là où tu es, tu es avec nous, dans tout ce que nous faisons, dans tout ce que nous accomplissons. J’ai une pensée pour Papy René, Tata Jojo, Mamie Germaine, et plein d’autres qui t’ont connu et rejoins prématurément … J’espère qu’ils sont près de toi aujourd’hui pour fêter ce moment heureux …

C’est un euphémisme de dire que je pense tout le temps à toi, que tu me manques énormément ! Le vide que tu as laissé est immense, et rien ne pourra le combler. Notre vie est désormais complètement différente …
Mais nous n’avons pas le droit d’abandonner. Nous sommes forts, nous n’avons pas le choix, et je t’assure que nous tiendront le coup ! Toujours pour toi Antonin, et pour Fanny, qui nous rend si fiers tous les jours d’être ses parents … Nous sommes fiers d’être vos parents…

Posté par Maman