Antonin aimait la compétition… Il aimait participer à tout ce qui se présentait à lui. Il aimait courir, nager, mais ce qu’il préférait, c’était pédaler. Il a participé à une bonne dizaine de triathlons, où il figurait souvent bien, parfois même en vainqueur, mais ce qu’il adorait, c’était pédaler, pédaler avec les copains.

Le triathlon n’était pas ce qu’il préférait mais il souhaitait intégrer après son bac, la section STAPS au Creusot. Je lui avais conseillé de garder quand même un pied dans le triathlon, pour plus tard, être performant dans les épreuves sportives pendant ses études. Il ne savait pas ce qu’il voulait vraiment faire de son avenir, mais quand nous en parlions, il aurait souhaité être pourquoi pas dans l’encadrement d’une équipe. Il se serait donné les moyens de réussir, de faire de sa passion son métier.

Depuis un an, le vélo était devenu son passe temps favori. En hiver, pendant la saison de cyclocross, il partait quasiment tous les soirs s’entraîner… Plus motivé que jamais. Ce qu’il recherchait, c’était le plaisir, la performance allait en découler… Il le savait, et était patient… Je lui disais toujours: “Ce n’est pas en cadet qu’il faut gagner des grandes courses, c’est en espoir, alors soit patient, et apprend…”.

Tu nous manques notre Antonin adoré… #trainhard

Chaque jour qui passe est un défi de relevé… Pour Fanny, et pour toi, nous continuons…

Posté par Papa