Cycliste le dimanche, élève la semaine, quelle que soit la tenue Antonin était toujours souriant, poli et discret. Que ce soit le mercredi matin à 8h au passage piéton, ou le jeudi à 13h lorsque tu avais cours à côté de la salle des profs, tu saluais d’un signe de la tête ou de la main, pas trop plus car tu étais mal à l’aise devant tes copains qui ne se manquaient pas de te dire ” Tu la connais ??“. Et le dimanche sur la course, on échangeait verbalement. J’aurai une petite pensée pour toi dans les couloirs du lycée que tu n’auras connu qu’en travaux, mais sache qu’à la rentrée l’ensemble des professeurs observeront un temps de silence pour te rendre hommage. Bonne continuation Antonin !

Posté par Laura